novembre 25, 2021

La charge mentale des mumpreneures

Dans cette interview consacrée à la vie de mumpreneure, c’est Marie Bernhard, sophrologue et infirmière, qui va évoquer la charge mentale des mumpreneures. Après un burn out, Marie a remis à plat toute sa vie. Aujourd’hui, elle accompagne les mamans, les femmes, et les aide à relativiser et à ne plus subir leur charge mentale. Marie nous parle de son parcours et nous explique à quel point il est important de réussir à déconnecter avec son cerveau. Elle délivre également des conseils et des clés pour devenir une mumpreneure détendue.


Le parcours d’une mumpreneure devenue zen

Marie Bernhard a 33 ans, deux enfants de 6 et 9 ans, et a été infirmière hospitalière pendant 10 ans. Un burn out complet l’a forcée à se mettre en arrêt pendant 8 mois, ce qui l’a amenée à remettre tout en question : sa vie de femme, de maman, d’infirmière.
Après un bilan de compétences et un suivi psy, elle s’est lancée dans un nouveau projet.

Devenue infirmière libérale, elle s’est inscrite dans une formation de sophro.

 

Comment suivre une formation en plus de tout le reste ?

Marie a suivi une formation en plus de son travail et de sa vie de famille. Son astuce ?

Pour elle, la motivation, c’est comme une roue : une fois qu’on démarre, on est lancé !

« Quand on sait que c’est juste pour une période, on peut donner un coup de collier en sachant qu’il y a une date butoir. Notre cerveau le sait, en tout cas ! En arrivant à s’écouter, on arrive en quelques jours à avancer malgré la difficulté, à garder la motivation, et surtout, à être fière de son parcours. »

 

Le cas spécifique des mumpreneures

Les mamans entrepreneures travaillent beaucoup à la maison, doivent être sur tous les fronts, qu’ils soient professionnels ou personnels, et ont du mal à séparer la charge professionnelle de la charge personnelle. Leur cerveau mouline en permanence, elles doivent être sur tous les fronts. Voici quelques conseils pour aider à déconnecter son cerveau, à prendre du recul… et à repartir du bon pied !

 

Aider le cerveau à arrêter de mouliner

En tant que femme, on a des plannings chargés. Même si on n’est pas maman, on a une vie à 100 à l’heure, et quand on travaille en plus à la maison, on a besoin de souffler, se détendre, se coucher sans penser à ce qu’on a fait et ce qu’on doit faire : on a besoin d’éteindre sa tête.

D’abord, il faut s’écouter :

  • On peux avoir « un coup de motivation », on se lève une heure avant le réveil et c’est productif, alors c’est intéressant.
  • Si c’est chaque soir avant de dormir, on risque avec certitude d’accumuler beaucoup de fatigue. Si on n’écoute pas le corps on va passer de la fatigue physique à la fatigue mentale, puis émotionnelle : anxiété, pensées désorganisées… Ce n’est pas bon du tout !
  • C’est le moment de prendre du recul, de prioriser et de trouver la bonne organisation pour ensuite être reposée, plus efficace.

« Quand on a une appli qui buggue, soit on fait une mise à jour soit on éteint. Pour le cerveau, c’est pareil. Cela permet une mise à jour, une réorganisation des pensées. »

organisation mumpreneure

L’astuce du rendez-vous avec soi-même

On a tellement la tête dans le guidon qu’on a tendance à s’oublier parce qu’on se met beaucoup la pression pour être une super maman, pour réaliser nos objectifs professionnels… Écrire son nom sur le planning, prendre un rendez-vous avec soi-même, sans décider ce qu’on va faire à l’avance, juste ce qu’on a envie de faire à l’instant, c’est la meilleure façon d’aider son cerveau à déconnecter.

Attention, ce n’est pas un moment pour faire des choses à faire à la maison ou au travail !

Au début, on culpabilise, mais quand on arrive à s’y tenir, on se rend compte que ça fait vraiment du bien, et qu’on peut être efficace ensuite. Prendre du temps pour soi ne nous mettra pas en retard puisque ça va nous permettre de rebooter la machine cerveau.

C’est quelque chose qu’on comprend quand on parvient à le faire. On a le droit à une vraie pause dans notre quotidien. Il y a des périodes où c’est vraiment compliqué. Il faut réussir aussi à écouter son entourage, qui se rend compte quand on semble à bout.

Les levels : On prend une heure, puis une après-midi, pour vider sa tête et ne pas penser qu’au boulot.

 

Cloisonner pour gagner en efficacité !

On est souvent dérangées par les enfants quand on travaille à la maison. Et souvent, on a la tête au travail quand on est avec ses enfants ? Bref, on n’est jamais à 100 % et pourtant on s’épuise. Alors comment réussir à cloisonner ?

  • Bosser quand les enfants sont à l’école.
  • Quand on travaille et que les enfants sont là, mettre un casque sur les oreilles avec la musique, pour qu’ils sachent qu’on travaille et être 100 % à ce qu’on fait.
  • Profiter des enfants quand ils sont là, à 100 %, et puis leur dire : « on a fait ça, mais maintenant je travaille et je ne suis plus là pour vous, sauf cas d’urgence ».
  • Rayer la liste des choses à faire, item après item.

 

La to-do liste : y a-t-il une bonne méthode ?

Ne pas se voir avancer, c’est hyper frustrant. Souvent, si on n’arrive pas à la fin de notre to do liste ; c’est parce qu’on met trop de choses dessus, on barre mais on en ajoute en plus : là, on a un souci d’organisation.

Les astuces :

  • Pour celles qui ruminent ; garder une to do liste et y noter des choses pour le lendemain, afin de les sortir de sa tête et pouvoir se relaxer avant de dormir.
  • Si on a une to do liste hebdomadaire, l’organiser par items (tel ou tel contrat, maison, enfants…)
  • Si la to do liste à la journée ne fonctionne pas et qu’on est sous l’eau, il faut absolument se poser et réorganiser les pensées, modifier notre façon de la faire.
  • Il n’y a pas de bonne façon de construire sa to do liste, mais c’est à chacun de trouver la méthode qui lui convient le mieux !

 

Écouter ses sensations.

Il y a des sensations qui nous empêchent d’avancer. Les écouter, c’est se permettre de mieux avancer. Quand on est perdue pour faire un choix, c’est qu’on a besoin de lâcher prise… être à l’écoute, c’est reprendre le pouvoir sur soi-même. Prendre soin de soi pour être plus efficace pour continuer.

En faire trop tout le temps, c’est épuisant. Sachez prendre des pauses pour continuer longtemps.

 

L’équilibre

Le maître mot, c’est l’équilibre. Même si on doit tout donner pendant un moment, il faut savoir déléguer pendant ce temps, rester focus sur cet objectif et se prévoir un temps de récup.

Être entrepreneure, c’est connaître des hauts et des bas. Les prévisions, c’est bien, mais il faut garder une certaine souplesse. Prendre le temps d’arriver à son objectif, de se rendre compte quand on est trop pressé, de se poser, de réaliser le chemin parcouru, et d’y arriver !

 

L’offre sophro-numérique de Marie

Sur son site internet, Marie propose des séances de sophro en ligne, pour aider les mamans actives. Se détendre physiquement, puis vider sa tête, récupérer de l’énergie… on avance petit à petit, et une fois les séances acquises, on peut recommencer en fonction de nos envies ou besoins. Selon Marie, « notre cerveau est comme un verre : s’il est plein, on ne peut pas le remplir : il faut le vider déjà un peu avant. »

 

Laissez un commentaire